ADSL à Saint-Barthélemy L'architecture du réseau de desserte ADSL à Saint-Barthélemy
La situation
  • 21 km²
  • 8700 habitants
  • 6500 lignes
  • 2 NRAs (Gustavia pour la partie ouest et la capitale, Lorient pour l'est), dont un seul est dégroupé
  • des offres en ADSL2+ à 18 Mbit/s (uniquement sur le NRA de Gustavia)
  • des offres HSDPA (3G+) sur des zones limitées
  • du transit IP disponible sur le câble sous-marin GCN à Gustavia
Liaisons vers l'extérieur de l'ile Les portes de sorties de l'ile
Le problème
  • lignes saturées sur le NRA de Lorient, pas d'ouverture de nouvelles lignes dans certains quartiers (certains attendent depuis 18 mois)
  • des débits très faibles aux deux extrémités de l'île (lignes de 6000 m)
  • prix élevé des offres ADSL (28 euros pour du 512 limité à 3 Go de transfert, 45 euros pour 1 Mbit/s, 70 euros pour 2 à 20 Mbit/s)
  • accès 3G+ dans les zones couvertes mais applications très limitées (pas de streaming, pas de P2P, pas de VoIP)
La solution
  • un réseau radio (backbone en point-à-point, desserte en point-à-multipoints)
  • déploiement rapide
  • faible coût (50 à 70 euros par module avec les produits Ubiquiti)
  • débits élevés (jusqu'à 100 Mbit/s sur plusieurs km)
  • à 5 Ghz (bande des 2,4 Ghz saturée)
  • pas d'autorisation (simple déclaration à l'ARCEP)
  • transit IP via tunnels sur des lignes ADSL courtes (ou idéalement transit IP via le GCN)
Besoins
  • suffisamment de points hauts
  • des bonnes volontés
  • du temps
Appel à contributions

Si vous souhaitez participer, merci de nous contacter : contact (arobase) igwan (point) net.