Schéma du câble sous-marin SSCS Schéma du câble sous-marin SSCS. (Fond de carte : SHOM)

En 2011, les îles néerlandaises de Saba et Saint-Eustache décident la construction du câble sous-marin SSCS reliant ces deux îles à Saint-Kitts au sud d'une part, et à Saint-Martin (partie néerlandaise) au nord d'autre part. Saba et Saint-Eustache, jusque-là isolées, pourraient ainsi se raccorder au reste du monde.

Fin 2012, deux segments du câble sont posés : celui reliant Saint-Kitts à Saint-Eustache, et celui reliant Saint-Eustache à Saba (en jaune sur la carte). Cependant, une guerre juridique entre le promoteur du câble (RCN, qui représente le gouvernement des Pays-Bas aux antilles) et le gouvernement de la partie néerlandaise de Saint-Martin empêche la construction du dernier segment (en rouge).

Le câble en souffrance n'étant relié au reste du réseau sous-marin que via Saint-Kitts, il devenait urgent de l'étendre vers un autre point d'atterrissement. De son côté, Saint-Barthélemy avait également besoin de sécuriser sa connectivité en se connectant à un second câble sous-marin.

C'est ainsi que sont nées les discussions entre RCN et la collectivité de Saint-Barthélemy pour étendre le câble SSCS vers notre île (en bleu sur la carte). Il semble que les discussions soient en bonne voie. Cependant, des échos des négociations laissent penser que le nouveau câble toucherait terre à Shell Beach, au même endroit que l'actuel câble GCN, ce qui ne permettra pas la redondance qu'on aurait pu espérer si le câble avait atterri à un autre point de l'île. En effet, c'est Lorient qui était initialement prévu pour accueillir le point d'arrivée du nouveau câble.