Décembre 2015 : les premiers abonnés des quartiers de Grand Cul-de-Sac et Flamands sont connectés en VDSL2. Certains voient passer leur débit à 50 Mbit/s. D'autres (8% d'entre eux), pourtant tout proches du nouveau NRA, s'étonnent d'avoir moins de 30 Mbit/s, le THD qu'on leur avait pourtant promis sous le doux nom de Fiber-to-the-Node. En effet sur la paire de cuivre c'est un peu la loterie, avec le VDSL2 très sensible aux brouillages et à la qualité du réseau, vieillissant à Saint-Barth.

Pendant ce temps, les premiers accès FttH sont mis en service à Gustavia et dans le bourg de Lorient. Ces quartiers bénéficiant déjà de débits corrects sur le cuivre, l'offre fibre à 79 euros pour du 100 Mbit/s / 5 Mbit/s en upload de l'opérateur Requin Télécom ne rencontre pas un franc succès.

2017 : le réseau FttH s'étend aux quartiers de St Jean, Anse des Cayes, Camaruche et une partie de Vitet. Les offres Gigabit foisonnent et deviennent la norme un peu partout en France alors que les premières offres 5 et 10 G commencent à apparaître. Rapidement, la grogne commence à monter chez les habitants des quartiers de la montée en débit de 2015. Mais il n'est pas question d'y déployer la fibre. La collectivité s'est engagée auprès d'Orange à ne pas le faire dans ces quartiers avant 2018. De toute façon, la collectivité a décidé de stopper les déploiements vu le succès mitigé des premières années. Les offres fibre manquaient de se différencier suffisamment des offres VDSL2 disponibles dans ces quartiers déjà bien desservis. Cet arrêt des déploiements, la collectivité l'avait d'ailleurs déjà envisagé dès l'élaboration de son SDTAN (stratégie du "stop and go", aussi connue sous le nom de "shoot yourself in the foot", lorsqu'elle est associée à la montée en débit). Les élections étant passées, cela pourra donc bien attendre.

2022 : A peine 1500 foyers sont raccordés au FttH. La carte des délaissés du numérique n'a que peu changée en 10 ans. Alors que certains dans les quartiers les plus peuplés profitent de la VoD et de la téléprésence 8K 3D 240Hz sur leur connexion 40 Gbit/s, les "montés-en-débit" de la dernière décennie se traînent toujours à 40 Mbit/s sur leur paire de cuivre qui commence sérieusement à s'oxyder. Mais qu'à cela ne tienne. Le plan France UHD vient d'être lancé et Orange assure déjà qu'elle va aider les collectivités, en échange de quelques subventions et de l'engagement d'attendre encore un peu pour la fibre, en installant du G. UltraFast à 5 Gbit/s (sur 30 mètres) sur les poteaux téléphoniques pour une nouvelle montée en débit qui s'annonce prometteuse.