carabix.png

Parlons entre nous

Ces derniers mois dans la Caraïbe, nous avons assisté à la création de nombreux nouveaux points d'échanges internet. Alors qu'auparavant, envoyer des paquets à son voisin chez un autre fournisseur d'accès impliquait un passage obligé via les Etats-Unis, aujourd'hui la géographie naturelle reprend peu-à-peu le dessus. La création d'un point d'échange dans chacune des îles de la région est une formidable émancipation numérique qui permet à celles-ci de passer du rôle de consommateur passif à celui d'acteur, d'un cul-de-sac à un carrefour local de l'information. Ces IXP vont permettre l'explosion d'une multitude d'initiatives locales dans le numérique, de réduire les coûts des offres d'accès à internet permettant au plus grand nombre d'y accèder, d'améliorer la qualité de service et la résilience des réseaux.

Parlons à nos voisins

Pourquoi alors ne pas relier ces points d'échanges et ainsi mutualiser nos ressources ? Nous avons par exemple aujourd'hui un serveur de la racine DNS et un serveur d'Akamai au point d'échange OCIX (Sint Maarten), un serveur cache de Google au point d'échange DANIX (Dominique). En reliant entre eux les points d'échanges de la Caraïbe, nous n'irons plus chercher nos contenus à des milliers de kilomètres dans un serveur à New York ou Miami, mais à quelques dizaines ou centaines de kilomètres dans les caches régionaux des fournisseurs de contenu. Nous pourrons assister en direct et en haute définition au carnaval de Trinité et Tobago ou à une régate à Tortola tranquillement installé dans son canapé à Saint-Barth sans subir de chutes de débit, prendre des nouvelles de sa grand-mère à Castries en visio sans être écouté par la NSA, voyager partout dans la Caraïbe avec son mobile sans faire exploser sa facture à cause du roaming data. Le potentiel de développement économique régional est immense et un point d'échange pan-caribéen, s'il n'est pas en lui seul suffisant, en sera un vecteur indispensable.

IGWAN.NET sera présent le 12 mai en Guadeloupe pour assister à l'atelier Caribix où sera discuté la création de ce point d'échange caribéen.